Musée du Cinquantenaire de Bruxelles (MRAH)

La collection égyptienne du Musée du Cinquantenaire (conservateur actuel: Dirk Huyge).

La section égyptienne est née, vers 1850, d’un petit noyau d’objets auxquels sont venues se joindre deux acquisitions importantes: la collection de Gustave Hagemans (en 1861) et la donation faite par Emile de Meester de Ravestein (en 1884). Toutefois, c’est surtout à Mr Jean Capart (1887-1947), fondateur de l’égyptologie en Belgique, qu’elle doit aujourd’hui son renom. Les acquisitions qu’il fit, au marché des antiquités comme lors de ventes publiques, accrurent considérablement les collections. Celles-ci se développèrent grâce à des objets provenant de fouilles en Egypte et, notamment, par les découvertes que Jean Capart fit à el-Kab après y avoir ouvert (en 1937) un chantier de fouilles .

Cette collection possède actuellement plus de 11.000 objets représentatifs de toutes les périodes de l’histoire égyptienne. Parmi les chefs-d’œuvre, citons la tête du pharaon Mykhérinos/Menkaourê (vers 2500 av. JC) et le portrait en relief de la reine Tiy, épouse d’Amenhotep III (vers 1375 av. JC). La collection comprend aussi une chapelle funéraire complète provenant du mastaba de Neferirtenef (vers 2400 av. JC), plusieurs cercueils et momies d’époques diverses, ainsi qu’un des plus beaux Livres des Morts égyptiens: le rouleau de papyrus du sculpteur Neferrenpet (vers 1300-1250 av. JC). La période prédynastique est également bien représentée avec une importante collection de palettes à fards.
Une journée complète n’aurait suffi à tout visiter ! Voici donc un petit aperçu grâce à quelques photos prises lors de notre ballade du 8 novembre 2009.
© Photos Fabisis

Retrouvez ci-dessous les informations pratiques ainsi que des détails sur les diverses collections.

http://www.kmkg-mrah.be/newfr/index.asp?tid=1

[email protected] et Fabisis